3 septembre 2009

La Tunisie : arrestation arbitraire d'un exilé

***
Je transmets cette information qui concerne un médecin de ma ville de Saint-Denis. La Tunisie étant un pays 'ami de la France' et 'pro-occidental', c'est-à-dire qui s'est rangé du côté des pays impérialistes, et en plus la première destination touristique à l'étranger des Français (qui ne s'aperçoivent évidemment rien de ce qui se passe), les abus de pouvoir de son gouvernement ne font pas l'objet de dénonciations dans la presse ni de menaces diplomatiques. Et les intellectuels aux ordres ne poussent pas de cris d'indignation sur les plateaux de télévision comme ils le font quand il s'agit des régimes nationalistes ou islamiques. Comme c'est étrange ...

Chers amis,

J’ai la douleur de vous informer que mon ami et collègue, le Dr Ahmed Eleuch, psychiatre-psychothérapeute franco-tunisien, avec lequel je partage mon cabinet à Saint-Denis, est actuellement emprisonné en Tunisie, depuis le 30 juillet 2009, pour délit d’opinions.

Après 19 ans d’un douloureux exil, le Dr Eleuch s’était résolu à rentrer cet été en Tunisie, pour se recueillir au chevet de son père, mourant, et revoir sa mère, elle aussi très malade. Or dès son arrivée à l’aéroport de Tunis, il a été arrêté et aussitôt écroué. Il a appris avec stupéfaction qu’un jugement par contumace avait été prononcé contre lui en 2000 - dont même son avocat en Tunisie ignorait l’existence - le condamnant à huit ans de prison.

Le 7 août dernier, un nouveau procès s’est tenu, où le Dr Eleuch s’est vu infliger une peine de quatre ans de prison ferme. La gravité de cette peine contraste avec la vacuité de son dossier : le seul élément à charge retenu contre lui a été un témoignage d’une personne ayant prétendu l’avoir aperçu dans une réunion politique du parti d’opposition En-Nahdha en 1995, à Tripoli (Libye). Ce parti, dont Ahmed Elbeuf fut un sympathisant dans le passé, avait été interdit en 1989 par l’actuel Président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali. Il s’agissait d’un parti représentant un islam modéré, axé sur la défense de la justice sociale, et qui n’a jamais été coupable d’aucun fait de terrorisme ou de
violence.

Chers amis, je sais que le Dr Eleuch est un homme doux, ouvert, tolérant, dévoué à ses patients, dont il est apprécié. Je sais aussi qu’il est un père attentionné et un mari affectueux. Son épouse et ses 4 enfants majeurs vivent actuellement un calvaire.

Face à cette injustice sans nom, ses collègues médecins et professionnels de la santé, ainsi que ses amis, ont décidé de créer le Comité International pour la Libération d’Ahmed Eleuch (C.I.L.A.E.), présidé par le Dr Patrick Chaltiel, psychiatre des Hôpitaux, Chef de Service à l’hôpital de Ville Evrard (France). Je voue envoie en fichier joint le texte constitutif de ce comité et vous invite à apporter votre soutien à cette cause en le rejoignant.

Chers amis, votre soutien est précieux. Le Dr Eleuch subit actuellement des conditions d’incarcération très difficile. D’après son entourage, « il va mal, il est diabétique et souffre d'une sciatique ». Durant le mois d’août, il vivait nuit et jour dans un dortoir enfumé, avec une cinquantaine de détenus, majoritairement de droit commun, dans une chaleur étouffante. Il avait contracté une infection oculaire en raison de la fumée. Par ailleurs, bien que des centaines de courriers aient été envoyés à tous les députés, aux autorités françaises et à des hommes politiques, l’épouse du Dr Eleuch regrette de n’avoir reçu actuellement que cinq réponses.

Cordialement,

Eric VANDORPE
Psychologue clinicien – psychothérapeute, Saint-Denis, Lille.

NB : pour plus d’infos, je vous invite à lire le récent article de l’Express : http://www.lexpress/.fr/actualite/monde/afrique/un-psychiatre-francais-detenu-en-tunisie_784004.html

Contact : Liberez.ahmed.eleuch@gmail.com

Site du Comité pour le respect des libertés et des droits de l'homme en Tunisie (CRLDHT)


Aucun commentaire: