4 septembre 2009

Victimes civiles en Afghanistan : les forces de l'OTAN "déçues"

***
A fine example of British understatement, and BBCspeak at its very best :

Chris Morris, BBC News, Afghanistan

"If it emerges that a number of civilians have been killed then that will obviously be very disappointing to Nato.

The issue of civilian casualties caused by international military action is extremely sensitive here. It has caused great anger.

It is something military commanders have said they are determined to clamp down on, because they say if they win territory and not the people then they are not doing their job."

UN RAID DE L'OTAN FAIT 90 MORTS EN AFGHANISTAN

SIX AMÉRICAINS SUR DIX OPPOSÉS À LA GUERRE

Selon Le Monde, /.../ ces morts interviennent au moment où le secrétaire à la défense américain, Robert Gates, affirme que les Etats-Unis disposent d'un "temps limité" pour prouver que la stratégie du président américain Barack Obama fonctionne en Afghanistan. Selon un sondage publié mardi, près de six Américains sur dix sont opposés à la guerre en Afghanistan. "Notre pays est en guerre depuis huit ans", et "il n'est pas surprenant que les Américains soient fatigués de voir leurs fils et filles prendre des risques et aller au combat", a-t-il affirmé. Août a été le mois le plus meurtrier pour les troupes américaines dans le pays depuis le début du conflit en 2001. M. Gates a toutefois défendu la stratégie du président Obama, qui a fait du front afghan une de ses priorités.

Dans The Guardian, 5 sept 2009 : The Afghan village devastated by Nato missiles ou comment les forces de l'OTAN sont incapables même de se mettre d'accord sur la stratégie militaire. Le général allemand aurait ordonné une frappe aérienne pour ne pas engager ses troupes sur le terrain. Et tant pis pour les civils.

Dans Libération

Aucun commentaire: