17 octobre 2009

Le NPA et l'islamophobie (encore et encore ...)

***
Si je semble un peu obsédé par cette question, ce n'est pas vraiment par choix, mais parce que très peu de militants de gauche semblent s'en soucier - quand ce n'est pas pire. J'aimerais bien faire d'autre chose ! Enfin voila ma dernière petite contribution ...

Suite à l'agression d'une jeune femme voilée à Pessac (Gironde), le NPA local a publié l'article suivant :

Halte à l’intolérance et au racisme !

C’est derrière cette banderole que quelques 600 manifestants ont défilé samedi 10 octobre à Pessac pour protester contre l’agression dont a été victime, il y a quelques semaines, une jeune fille musulmane voilée. La manifestation, partie de Géant Casino, s’est terminée devant la mairie par une série de prises de parole.

Parmi les organisateurs se trouvaient diverses associations musulmanes auxquelles s’est associée la « communauté chrétienne » de Pessac, représentée par un curé. Mais l’essentiel de l’activité militante a été assurée par diverses organisations intervenant sur les quartiers populaires (Saige, Arago, Haut-Livrac) de Pessac, tels le club de boxe de Pessac, l’association Union M, qui organise des manifestations culturelles, l’ASTI de Pessac, le NPA…

C’est ce qui a permis que la manifestation, malgré quelques interventions, dont celle d’un imam disant être venu de Paris pour l’occasion, ne se réduise pas à une protestation contre l’islamophobie, assortie de son inévitable défense du « droit de porter le voile » au nom de la démocratie…

Car si une partie des femmes participant à la manif étaient certes voilées, l’ambiance était bien au combat contre toutes les discriminations, qu’elles soient liées aux origines, aux convictions religieuses, philosophiques ou politiques et démocratiques… Mais aussi au fait que l’on habite dans des quartiers populaires ou que l’on soit une femme, comme l’a souligné Isabelle Ufferte dans son intervention pour le NPA, très applaudie, insistant sur l’importance de cette manifestation au moment où le gouvernement et le patronat mènent l’offensive pour faire payer les plus pauvres et usent de toutes les démagogies pour diviser.

Au-delà des circonstances détestables qui sont à l’origine de cette manifestation, la place que nous avons pu y prendre en tant que militants anticapitalistes se revendiquant ouvertement de l’athéisme, les relations que nous y avons tissées, la sympathie que nous avons trouvée au cours des diffusions de tracts devant les centres commerciaux de Saige et Arago - tandis que les jeunes du club de boxe partaient à la rencontre des chalands du marché bio-, constituent une véritable ouverture politique. A suivre…

D.M.


Et voici mon commentaire :

L'article du NPA est intéressant et assez curieux.

Il montre qu'une partie du NPA a compris l'importance de la question des quartiers populaires et des discriminations et est prête à participer activement à une telle manifestation y compris avec des "associations musulmanes" et ... un curé ! Il a peut-être fallu un acte raciste et islamophobe odieux, mais il n'est pas sûr que beaucoup de sections du NPA auraient fait pareil (je suis même sûr que certaines auraient refusé de façon ostentatoire).

Il est bien de souligner que les habitants des quartiers populaires sont à la fois exploités en tant que travailleurs (quand ils ont la chance d'avoir un emploi), particulièrement touchés par la crise économique et victimes d'une discrimination sociale qui affecte tous les habitants quelque soit leur origine ou identité ethnique ou religieuse. Mais ce n'est pas sufffisant : comme souligne le NPA de Pessac - et ce n'est pas si courant que cela dans l'extrême gauche - les discriminations sont également "liées aux origines, aux convictions religieuses, philosophiques ou politiques et démocratiques ...".

Cependant, le ton de l'article et de l'intervention du NPA sont assez ambigüs. Il est juste de vouloir ne pas "réduire" une telle manifestation à la question de l'islamophobie, mais c'est un peu osé venant d'une organisation qui a aucun moment n'a reconnu l'importance de cette question et dont beaucoup de militants rejettent même le concept. Le NPA n'a pas (encore) résolu son problème avec les musulmans - rappelons qu'un membre de sa direction nationale a fait exclure des élèves voilées de son lycée - comme on peut voir dans le paragraphe où ils déplorent l'intervention d'un imam "venu de Paris pour l'occasion" (c'est le comble !) qui était "assortie de son inévitable défense du « droit de porter le voile »". Pourquoi "inévitable", alors que nous assistons à une véritable attaque en régle contre ce droit démocratique élémentaire ? Et pourquoi le "droit de porter le voile" entre guillemets ? En tant que militants antiracistes et révolutionnaires nous pensons que, effectivement, les femmes ont le droit de s'habiller comme elles veulent. L'imam l'a dit - tant mieux - et pas la représentante du NPA, malheureusement.

Les camarades soulignent que "une partie des femmes participant à la manif était voilée" . Ils auraient pu s'en féliciter, d'ailleurs, car cela montre qu'elles sont bien présentes dans les mobilisations, comme nous voyons dans les manifestations pour la Palestine ou celles des sans-papiers, par exemple. Mais ils semblent s'étonner que, malgré cela, "l’ambiance était bien au combat contre toutes les discriminations". Comme si elles étaient incapables de le comprendre pour elles-mêmes. Ils réduisent ainsi, peut-être inconsciemment, les femmes voilées à leur seule dimension religieuse ou culturelle.

Pour conclure, disons que le NPA Pessac a fait un petit pas. Bravo, mais peut mieux faire !

1 commentaire:

John Mullen a dit…

Vous voyez ici un excellent video concernant la manifestation.
http://www.dailymotion.com/video/xasg9i_manifestation-a-pessac-contre-le-ra_news

Si le NPA a eu l'intelligence d'aller à la manifestation, c'est très insuffisant - ils auraient dû s'organiser avec les musulmans pour que la manifestation soit plus massive et soit suivie d'une campagne contre l'islamophobie dans la ville!

John