23 octobre 2009

Stop aux Nazis du British National Party

***
Le cadeau de la BBC au BNP, par Ken Livingstone (ancien maire de Londres) (en anglais)

Dans Libération : Polémique : un "autochtone caucasien" invité à la BBC

Dans Le Monde : Le leader du British National Party réussit son entrée sur le plateau de la BBC - exactement comme Le Pen à L'Heure de Vérité sur Antenne 2 en 1984.

Dans Socialist Worker : BBC should not have given a platform to Nick Griffin


Des syndicalistes contre les Nazis


Bravo aux manifestants antifascistes et aux camarades du Socialist Workers Party (entre autres) pour la grosse manifestation d'hier soir (le 22 octobre) devant les studios de la BBC à Londres. Ils protestaient bruyamment contre l'invitation faite au nazi Nick Griffin, dirigeant du British National Party, dans l'émission prestigieuse Question Time. Une vingtaine de manifestants a réussi à pénétrer dans le bâtiment avant d'être repoussée par la police - et selon certains témoignages par le service d'ordre fasciste. Griffin a finalement pu entrer par une autre porte et a pu s'exprimer sur le même plateau que le ministre travailliste Jack Straw (le même qui il y a quelques années a contribué à lancer la campagne actuelle contre le port du voile). (Voir cet excellent article du journaliste Gary Younge dans The Guardian : When you watch the BNP on TV, just remember : Jack Straw started all this)

L'attitude ambigüe de New Labour face à la montée du racisme et de l'islamophobie est un des éléments dans l'ascension du parti de Griffin qui revendique plus de 10 000 adhérents et compte deux députés européens. La multiplication de manifestations anti-musulmanes et de soutien à "nos" troupes en Afghanistan par la 'Ligue de défense anglaise' (EDL) qui essaie de traduire la politique de Griffin dans le langage de la rue en est un des résultats. Il faut donc rendre hommage aux deux députés travaillistes et aux quelques dirigeants syndicaux qui ont participé à la contre-manifestation. A noter également la position de l'éditorialiste de The Guardian qui condamne clairement la direction de la BBC pour la décision d'inviter Griffin. Il existe une tradition de mobilisation populaire antifasciste en Grande-Bretagne - il ne s'agit pas de la violence ultra-minoritaire de quelques groupes 'antifa' qui n'ont aucune idée politique dans la tête - qui est le principal espoir de redresser la situation. Mais il y a également urgence à créer une alternative politique anticapitaliste.

En France : Encore un acte islamophobe dans la Manche ...

Jim Wolfreys du SWP écrit dans The Guardian : Nick Griffin follows le Pen's lead

Protesters storm BBC grounds (la BBC elle-même en rend compte) ...

Aucun commentaire: