26 octobre 2009

Une initiative unitaire dans le 44 (Nantes)

***
Jeudi 22 octobre, des délégations du Nouveau Parti Anticapitaliste, du Parti de Gauche, des Alternatifs, de la Gauche Unitaire et de l’Appel pour un parti de gauche écologiste de Nantes se sont rencontrés.

Les organisations de la gauche de la gauche constatent les ravages provoqués par la crise dans laquelle la politique des classes dirigeantes a plongé le monde. Ils dénoncent les vagues actuelles de licenciements et les attaques permanentes de Nicolas Sarkozy, du gouvernement et du Medef contre les salarié-e-s, actifs et sans emplois, les femmes et les jeunes. La volonté d’aggraver, une nouvelle fois et au lendemain des élections régionales, les conditions et l’âge du départ à la retraite en est un élément révélateur.

Ensemble, NPA, Parti de gauche, Alternatifs, Gauche Unitaire et Appel pour un parti de gauche écologiste, condamnent la logique productiviste qui entraîne une crise écologique sans précédent : réchauffement climatique, épuisement des ressources naturelles, pollutions et mise en danger des moyens d’existence de millions d’êtres humains.

Ensemble, ils constatent la dérive libérale du PS et des Verts (notamment en faveur des traités libéraux qui régissent l’Union Européenne) et le fossé de plus en plus grand entre les aspirations populaires et l’offre de la gauche institutionnelle. La tentative de création d’une coalition Rose/Vert/Orange (PS/Verts/Modem) ne peut que favoriser de futures victoires électorales de la droite, comme l’Italie et l’Allemagne ont pu l’illustrer. Cette vision de la politique à courte vue inquiète grandement nos organisations, face à la nécessité de tourner enfin la page du capitalisme et de ses pratiques.

Face à cette situation, le NPA, le Parti de Gauche, les Alternatifs, la Gauche Unitaire et l’Appel pour un parti de gauche écologiste s’accordent à favoriser l’unité la plus grande dans les luttes contre les projets de la droite et du patronat que ce soit dans le domaine social, écologique, ou encore des droits et des libertés.

Nos formations estiment indispensable d’unir les forces de gauche qui rejettent la logique du système capitaliste, dès les élections régionales. Il est urgent de rendre plus crédible une véritable alternative, pour porter les exigences des classes populaires et défendre un programme d'urgence face aux crises de ce système destructeur.

Ensemble, ils se prononcent pour des listes communes, indépendantes du PS et des Verts, sur la base d’un programme de rupture avec le capitalisme. Celui-ci se concrétiserait sous la forme d’un plan d’urgence social et écologique, à décliner suivant les réalités régionales (licenciements dans la région, aéroport Notre-Dame-des-Landes, transports, éducation, formation professionnelle, …).

D’ores et déjà ils décident :

- la mise en place d’un réseau d’information et d’alerte entre leurs organisations ;

- la mise en place d’un comité de liaison permanent afin de pouvoir réagir et intervenir, en commun, en soutien aux mobilisations et décider d’initiatives communes ;

- l’appel au Parti Communiste Français de prendre toute sa place dans cette initiative unitaire sans précédent.

Aucun commentaire: