3 octobre 2009

Votation citoyenne sur l'avenir de La Poste : Le bêtisier du jour

***
Une mention particulière pour Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, qui a jugé "rassurant" l'attachement ainsi manifesté à La Poste, mais jugé "discutables" les conditions du scrutin, sans valeur juridique: "il n'y a aucun contrôle sur ces urnes, ça rappellera les grandes heures de l'Union soviétique".

Comment peut-on être aussi bête et ministre ?

Aucun commentaire: