30 novembre 2009

INTERDICTION DES MINARETS EN SUISSE : L'UDC SOUFFLE SUR LES BRAISES DE L'INTOLÉRANCE (Communiqué du NPA)

***
lundi 30 novembre 2009

A l'inititative du parti d'extrême-droite faussement dénommé l'Union démocratique du Centre (UDC), par référendum, une majorité d'électeurs suisses a refusé la construction de nouveaux minarets dans ce pays.

Ce vote qui témoigne d'un démagogie rance pratiquée par l'UDC accolé aux vieilles intolérances ne peut qu'inquiéter tous ceux qui, comme le NPA, défendent les libertés démocratiques, la liberté de pratiquer sa religion.

Il est d'autant plus révoltant de voir le secrétaire général de l'UMP sauter sur l'occasion pour en rajouter dans la discrimination à l'égard des pratiquants de la religion musulmane en déclarant qu'il n'y a pas besoin de minarets pour pratiquer l'Islam. Que dirait-il si une campagne se mettait en place pour dire que les catholiques n'ont pas besoin d'église pour pratiquer leur religion.

En fait, X. Bertrand, guidé par une obsession électorale, celle des régionales, veut récupérer les voix des électeurs du Front national.

Après le débat sur l'identité nationale, les prises de position présidentielles contre la régularisation des sans-papiers, les discours sécuritaires et la vidéo-surveillance, le recours à l'islamophobie - version référendum contre les minarets en Suisse, ou l'éventuel projet de loi contre la burqua en France-, est utilisé pour détourner l'attention des conséquences de la crise économique qui a mis au chômage
2000 salariés par jour au mois d'octobre.

L'intolérance, les discriminations ça suffit !

Pour le NPA, il est plus que temps de bloquer la campagne idéologique nauséabonde du gouvernement, de l'UMP et leurs contre réformes libérales.

Le 30 novembre 2009.

Commentaire

Sans ironie aucune, je me réjouis que le NPA a enfin osé prononcer le mot "islamophobie" et qu'il prend position clairement pour "la liberté de pratiquer sa religion". J'attends maintenant qu'il (c'est-à-dire l'ex-LCR) fait son auto-critique pour son silence et sa passivité (quand ce n'était pas pire) lors du vote de la Loi sexiste et raciste de 2004 sur les signes religieux à l'école. Si les islamophobes sont aujourd'hui à l'offensive, c'est en grande partie due à la défaillance de la gauche française dans sa grande majorité lors des diférentes "affaires du voile" et de l'"affaire des caricatures". L'heure est venue pour une grande contre-offensive sur la base d'une opposition de principe à l'islamophobie comme la forme la plus virulente du racisme aujourd'hui. Je ne peux que recommander la lecture du 4-pages de Marxistes Unitaires qui pourrait servir d'exemple pour une telle campagne (ici en pdf).

L'article suivant, de Jean-François Mayer, donne des éléments d'explication du vote suisse : Les conséquences du vote suisse sur l'interdiction des minarets

Aucun commentaire: