7 décembre 2009

NPA : A en tête, C devant B

Communiqué du NPA sur la consultation au sein du NPA sur les régionales

lundi 7 décembre 2009
***
La consultation des membres du NPA s'est achevée dimanche 6 décembre. Près de 4500 militants s'y sont exprimés sur 8000 membres recensés à ce jour. La prise de cartes se poursuit.

En ce qui concerne cette consultation, trois positions dites A, B et C étaient soumises au vote.

La position A a réuni 36,3% des suffrages exprimés, la position B 28,5%, la position C 31,5%.

Le Conseil Politique National du 13 décembre définira à partir de ces résultats la position nationale du NPA qui sera présent dans toutes les régions soit par le biais de listes NPA ouvertes à des partenaires locaux, soit en soutien à des listes unitaires plus larges.
***
Commentaire

La 'majorité' n'est pas majoritaire, les 'sectaires' se sont sectarisés, les 'unitaires' ont réussi un score plus qu'honorable. Rappelons qu'une partie des militants pour lesquels le NPA doit s'allier avec d'autres forces de la gauche radicale ont quitté le parti par vagues successives, donnant entre autres la Gauche Unitaire qui fait partie du Front de Gauche avec le PCF et le PG.

Nous verrons bien ce qui se passera dans les semaines à venir. Le mieux aurait été une campagne nationale unitaire, mais en réalité plusieurs configurations électorales sont possibles, selon la région. Dans plusieurs entre elles il y aura probablement des listes assez larges pour contrebalancer le pouvoir d'attraction du PS et ses alliés.

Encourager et développer les luttes quand elles existent (tout le monde sauf quelques sectaires sait qu'elles ne se décrètent pas et que pour qu'elles aient lieu il faut plus que des dénonciations des trahisons des directions syndicales) est crucial. Mais le 'tous ensemble' syndical et les mouvements sociaux divers (soutien aux sans-papiers, luttes écologiques, anti-racistes, féministes, défense des services publics, opposition à lé répression policière et le flicage, contre-offensive idéologique face à la promotion de l'"identité nationale" et l'islamophobie ...) ont besoin d'une tribune politique. Les régionales, si elles ne vont pas changer le monde, sont une bonne occasion pour le faire.

Aucun commentaire: