2 février 2010

COLLECTIF UNIS FACE A L'ISLAMOPHOBIE

***
NOUVEAU
NOUVELLE PROFANATION DE MOSQUEE DANS L'OISE

***
Sous le titre 'Stop au Grenelle de l'islamophobie' (pour caractériser le débat sur l'identité nationale lancé par Nicolas Sarkozy avec les effets catastrophiques qu'on connaît, et notamment la libération de la parole antimusulmane), un nouveau collectif, Unis face à l'islamophobie (UFI) a publié le communiqué suivant.

Marxistes Unitaires est partie prenante de cette initiative.
***

Aujourd’hui, la haine incontrôlable est le résultat de cette politique de l’Identité Nationale qui s’est imposée comme une évaluation grossière des menaces que feraient peser l'islam et l’immigration extra-européenne sur les valeurs républicaines.

Un programme raciste qui ne manque pas de semer outrageusement la confusion lorsque simultanément est encouragée, au plus haut niveau de l’Etat, la promotion de la diversité en politique et dans l’emploi.

Comment peut-on à la fois présenter la diversité culturelle d'un Français de confession musulmane comme une force dynamique pour l'entreprise et, un danger potentiel pour la société ?

Ce double discours prive encore une fois, toute une génération de Français issue de l'immigration d’être reconnue comme appartenant légitimement à la communauté nationale, mais aussi toutes les personnes étrangères qui contribuent à l’enrichissement de ce pays par leut travail.

Pire, ce langage insidieux oriente la colère des Français dits de «souche» vers ces musulmans bourreaux de Marianne, sur lesquels on peut déverser toute l'angoisse ressentie par les effets d’une crise économique durable.

Il semble qu'il importe peu à notre classe dirigeante que nous soyons invariablement les cibles d'un discours raciste sous prétexte de vouloir clarifier la nature exacte de nos convictions religieuses et de notre attachement à la France.

Aussi l'ambition inavouée de ce débat national ne serait-elle d’imposer un serment d'allégeance aux Français de confession musulmane faisant, de la négation de leur identité religieuse une condition non négociable de leur pleine intégration à la nation française ?

Consciences citoyennes de ce pays, ne réalisez-vous pas que la chasse aux sorcières est ouverte depuis bien longtemps?

Des femmes voilées sont agressées quotidiennement en France depuis le 11 septembre 2001, sans que personne ne s’en émeuve.

Depuis trop longtemps, l’entretien du mythe racoleur du « péril islamiste » par notre classe politico-médiatique éduque dangereusement le regard des Français sur le droit des citoyens de confession musulmane à vivre leur foi.

De la déscolarisation des jeunes filles voilées, à l’interdiction de circuler sur la voie publique des femmes en Niqâb, vers quel système de pénalisation de la religion musulmane nous conduit-on ?

Agissant avec ardeur contre l’expression publique de la deuxième religion de France, nos élus piétinent la Constitution et offrent à la haine une place de choix au sein de notre société.

Inquiets de l’augmentation alarmante des actes à caractère islamophobe depuis le lancement du débat de l’Identité Nationale, des associations, des intellectuels et des citoyens s’unissent au nom du Collectif « Unis Face à l’Islamophobie » pour exiger l'arrêt immédiat de cette politique humiliante ainsi que des actions fermes de lutte contre le racisme anti-musulman:

Au plan institutionnel et législatif:

-Mise en place d'une commission de réflexion nationale sur les conséquences économiques et sociales du racisme qui touche les musulmans et les individus perçus comme tels, en vue de l’adoption d’une loi sanctionnant l’islamophobie,
-L’abandon du projet de loi d'interdiction du Niqâb qui condamne une nouvelle fois les femmes musulmanes au mépris public,
-L'abrogation de la loi du 15 mars 2004 qui punit des jeunes filles pour leurs convictions religieuses en les privant du droit à l’éducation publique,
-La prise en compte officielle des actes islamophobes par le Ministère de l’Intérieur et la présentation d’un rapport annuel,
-La formation des agents du service public au respect de la liberté religieuse (services publics au sein duquel le Collectif Contre l’Islamophobie en France observe le plus grand nombre de discriminations à caractère religieux),
-La reconnaissance institutionnelle des associations de lutte contre l’Islamophobie ainsi que des moyens publics pour soutenir leur action au même titre que les associations françaises de défense des droits de l'Homme,
-La protection permanente des lieux de culte et carrés musulmans, profanés régulièrement dans notre pays.

Au plan politique:

-La sanction des auteurs de propos islamophobes,
-Le respect par l’ensemble de notre classe politique, du choix des femmes de porter le voile, droit qui s'inscrit dans l'exercice des libertés de Conscience et de Religion garanties par la Constitution Française,
-Le respect strict du principe de Laïcité, impliquant l’arrêt de l’ingérence politique dans l’organisation du culte Musulman,
-L’organisation de rencontres interculturelles visant à promouvoir le «vivre ensemble»,
- La signature d’une charte de lutte contre l’Islamophobie par les médias.

collectif.ufi @ gmail.com

Aucun commentaire: