19 février 2010

Comment les anti-fascistes ont stoppé les Nazis à Dresde

NOUVEAU : Victoire contre les fascistes de la Scottish Defence League à Edimbourg (en anglais)

***
15 000 manifestants anti-fascistes ont réussi à empêcher les Nazis de défiler à Dresde, samedi 13 février 2010. Stefan Bornost (Die Linke-Marx 21) raconte (en anglais).

Extrait de Tout est à Nous ! n° 43 (18/02/2010):

Le 13 février, 12 000 manifestants, formant une chaîne humaine, ont réussi à bloquer, pour la première fois, le défilé traditionnel des néonazis (lire Tout est à nous ! n°42) de Dresde. Bravo à eux car ce ne fut pas facile et il s’agissait de la plus grande marche des hordes néonazies d’Europe. Les fascistes n’ont pas pu parader et sont restés bloqués. Ils se sont éclatés en autant des petits groupes violents, attaquant notamment un centre social, occasionnant quelques blessés dont un grave parmi les antifascistes. L’attitude de la police est mise en cause par la coalition Dresden-Nazifrei (« Dresde sans nazis »). Après avoir tenté d’empêcher la contre-manifestation par la criminalisation de ses organisateurs et des pressions sur les compagnies de bus, elle semble avoir préféré défendre le centre-ville contre les antifascistes plutôt qu’empêcher les violences des néonazis.

2 commentaires:

pierre a dit…

Vouloir empêcher une manif dans un pays libre... C'est pas équivalent à une sorte d'autodafé ? Si les anti-nazis sont des fascistes, on est dans la merde...

Colin Falconer a dit…

Aucune liberté n'est absolue. Je ne connais pas bien la situation en Allemagne, mais je pense que les Allemands ont des raisons de manifester (en l'occurrence tout-à-fait pacifiquement mais en nombre suffisant pour bloquer le ressemblement des Nazis) vue leur expérience du nazisme au pouvoir.

Quand à la Grande-Bretagne, les 'defence leagues' sont des organisations quasi militaires qui manifestent régulièrement afin d'intimider les minorités, et notamment les Musulmans. Ils recrutent parmi les groupes de 'supporters' de foot les plus durs et les plus racistes. Quand on est islamophobe à ce point et on essaie de manifester devant une mosquée, est-ce que c'est tolérable ? Bien sûr que non.

A chaque fois qu'ils ont été assez nombreux pour prendre le contrôle de la rue, ou que la police et les autorités ont pu empêcher des contre-manifestations, ils ne se sont pas contentés de défiler pacifiquement, mais se sont pris violemment aux passants et aux commerces appartenant aux minorités.

Il ne faut pas être naïf - leur objectif est d'intimider une partie de la population et tous ceux qui sont solidaires avec elle, en démontrant qu'ils sont maîtres "chez eux".

Pour les combattre il ne suffit évidemment pas de contre-manifester, mais cela en fait partie.