16 mars 2010

15 mars 2004 - 15 mars 2010 : Un message de solidarité de Salma Yaqoob


***
Salma Yaqoob a envoyé le message suivant au Collectif Unis face à l'islamophobie, à l'occasion d'un rassemblement devant le Conseil d'Etat le 15 mars 2010 contre une nouvelle loi islamophobe interdisant le voile intégral dans l'espace public. Le 15 mars est aussi la date anniversaire de la Loi de 2004 interdisant les signes religieux à l'école qui a légitimé l'islamophobie en France. La nouvelle offensive islamophobe lancée par le député PCF André Gérin a abouti à un projet de loi qui a reçu le soutien du gouvernement et devra été voté début 2011. Elle s'insère dans un contexte marqué par l'infame "débat sur l'identité nationale" et les nombreuses petites phrases racistes visant essentiellement les musulmans, comme celles de Nadine Morano, de Brice Hortefeux et de Gérard Longuet. Sarkozy vient de subir un gigantesque revers électoral, et peut donc être battu. Mais cet échec, qui a conttribué également à remettre en selle les fascistes du FN, créera la tentation pour la droite d'accentuer sa campagne idéologique raciste et sécuritaire. Voilà pourquoi l'islamophobie n'est pas une question marginale pour les révolutionnaires qu'on peut continuer à "débattre" indéfiniment, mais une question politique centrale à laquelle il faut donner des réponses claires et incisives.

SALMA YAQOOB

A travers l’Europe les communautés musulmanes sont aujourd’hui, au début du 21ème siècle, diabolisées de la même façon que l’étaient les juifs au début du 20ème siècle.

La présence des juifs était alors considérée comme menaçante parce qu’ils avaient une apparence différente, s’habillaient différemment, pratiquaient une religion et avaient des coutumes différentes.

Des communautés entières étaient traitées de « terroristes » à cause de l’action de quelques uns qui combattaient le despotisme en Russie et en Europe de l’Est.

Aujourd’hui, nous avons l’impression que l’Histoire se répète.

Les communautés musulmanes sont étiquetées comme « menaçantes » parce que nous avons une apparence différente, nous nous habillons différemment et parce que nous pratiquons une religion et avons des coutumes différentes.

Nous sommes traités de « terroristes » ou de sympathisants de terroristes, à cause des actions d’une infime minorité ou parce que nous défendons le droit du peuple palestinien à l’auto-détermination.

Les tentatives de limiter le droit des femmes musulmanes de s’habiller comme elles veulent encouragent l’islamophobie.

La plus grande menace pour les « valeurs de la république française » ne vient pas de ses communautés musulmanes ou du fait que les musulmanes choisissent de porter un vêtement plutôt qu’un autre, mais du racisme et de l’exclusion subis par une partie importante de la population.

Chaque femme doit pouvoir décider comment elle s’habille. Personne d’autre ne possède ce droit. Ni son père, ni ses frères, ni son mari. Et certainement pas le président Sarkozy.

C’est quand les femmes sont privées de ce choix qu’on commet une véritable agression contre elles.

C’est la raison pour laquelle je m’oppose à l‘imposition du voile par les gouvernements de l’Arabie saoudite et de l’Iran, et par les talibans.

Pour les mêmes raisons je m’oppose à l’interdiction du hijab ou de toute autre forme vestimentaire.

Dans les deux cas, la femme n’est plus libre de choisir pour elle-même. Dans les deux cas, sa dignité est violée.

A mes sœurs musulmanes en France, et à ces femmes et ces hommes courageux et de principe qui se sont joints à elles pour défendre la liberté de choix et vaincre l’intolérance et le racisme, j’exprime mon entier soutien et ma solidarité.

Fraternellement (« in sisterhood »)

Salma Yaqoob
Birmingham (Angleterre), le 15 mars 2004.

Salma Yaqoob, psychothérapeute de profession, est conseillère municipale de la deuxième plus grande ville du Royaume-Uni, militante de la Coalition contre la guerre (Stop the War Coalition), candidate aux élections législatives de 2010 en Grande-Bretagne pour le parti RESPECT dont elle est présidente, porte-parole de la Mosquée centrale de Birmingham, et une des personnalités musulmanes les plus connues du pays.

Son site internet : http://www.salmayaqoob.com/

Traduction Le Poireau Rouge

3 commentaires:

sultan a dit…

Bonjour
la création de CRI (Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie www.crifrance.com) semble avoir réveillé le CCIF et le CFCM et même la mosquée de Paris qui se mettent à agir autrement qu'en cautionnant l'islamophobie par leur silence ou la réduction de cette question politique à une affaire juridique et de bureau des pleurs. on ne peut que s'en rélouir et espérer que cette question soit traitée comme le préconise CRI sur le champ politique, car c'est la classe politique qui a voté la loi scélérate du 15 Mars 2004.

sultan a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Colin Falconer a dit…

C'est peut-être aussi l'ampleur et la violence de l'offensive, le contexte politique (débat sur l'identité nationale ...) qui a produit cet effet. En tout cas, comme vous dites, il faut s'en réjouir et conjuguer nos forces, malgré des différences d'approche.