4 juin 2010

Suisse : naissance d'un nouveau mouvement politique à gauche

***
NOUVEAU
Le compte-rendu du Congrès de La Gauche par deux militants de solidaritéS ...
***
En Suisse, la gauche réformiste traditionnelle (PS ...) est encore plus impliquée dans la co-gestion quotidienne du système avec la droite voire l'extrême droite qu'en France. On ne peut donc que saluer la fondation, samedi 29 mai 2010, d'un nouveau parti : La Gauche - Alternative Linke - La Sinistra. Eh oui, il leur faut parler trois langues en plus d'accorder le droit de tendance et gérer un tas de contradictions (participation aux exécutifs ou pas ? listes communes avec le PS ou pas ? et sans doute beaucoup d'autres).

Bien sûr, il ne s'agit pas d'un parti ouvertement révolutionnaire, et son programme n'est pas celui proposé par Léon Trotsky en 1938, mais il me semble que cela représente quand même un grand pas en avant. Bien sûr, je ne suis pas spécialiste de la Suisse, donc si des lecteurs du côté de Genève, de Lausanne ou de Zürich - et je sais qu'il y en a - peuvent m'éclairer sur ce nouveau parti j'en serai reconnaissants.

J'aimerais aussi savoir si La Gauche a pris position fermement et de façon concrète (opposition à toute loi interdisant le foulard ou le voile, par exemple) contre l'islamophobie, ou si cette question est un facteur de division voire de paralysie, comme c'est le cas au NPA français ou à un parti écolo-anticapitaliste large comme Québec Solidaire. A mon humble avis, toute tentation de gommer les différences sur cette question ou d'éviter le débat - et encore plus de faire des concessions - serait absolument fatale.

On peut aussi faire un petit tour du côté de la gauche révolutionnaire helvétique (pas moins de trois groupes sont membres ou proches de la Quatrième Internationale) pour savoir ce qu'ils pensent de ce nouveau mouvement (mais je ne pense pas qu'ils l'aient beaucoup commenté publiquement):

Gauche Anticapitaliste

Mouvement pour le socialisme

A l'encontre

Saluons au passage nos camarades belges, qui se présentent (relativement) unis (le PTB ex-maoiste ne s'est pas associé) aux élections législatives du 13 juin 2010, sous l'étiquette Front des gauches.

Aucun commentaire: