8 juillet 2010

Marxism 2010, Londres



Chaque année le Socialist Workers Party (G-B) organise un événement de première importance (environ 5 000 participants) qui réunit des militants de gauche venant des cinq continents.

De nombreuses délégations étrangères étaient de nouveau présentes cette année, dont des dizaines de Français, membres du NPA et autres. Et comme en plus Londres est une ville encore plus cosmopolite que Paris, cela fait un véritable melting pot marxiste.

A la tribune, entre autres, les Pakistanais Tariq Ali et Riaz Ahmed, le Français Yvan Lemaître, le Libanais Gilbert Achcar, Ahmed Shawki des Etats-Unis, le journaliste Gary Younge, un ancien et un actuel député travailliste de gauche, Tony Benn et Jeremy Corbyn, les intellectuels John Holloway, Istvan Meszvaros, Alex Callinicos et Slavoj Zizek, des dirigeants syndicaux, un représentant des familles de victimes de Bloody Sunday, une grèviste de British Airways, un militant thailandais en exil, une députée allemande de Die Linke, membre de Marx21 - Christine Bucholz, un ancien détenu à Guantanamo, des représentants des organisations soeurs du SWP irlandaise, grecque, allemande ...

J'ai pu écouter des militants britanniques décrire leurs luttes et donner leur avis sur la résistance ouvrière contre les attaques patronales et gouvernementales, mais aussi des camarades thailandais, koréens, allemands, tchèques, boliviens, brésiliens et beaucoup d'autres.

Enfin, la musique, la poésie, la peinture et la sculpture étaient bien présentes. Ainsi j'ai assisté à un débat sur la vie et la musique de Shostakovich, suivi d'un récital. Passionnant !

Cette année on a pu remarquer la présence de beaucoup de jeunes et de militants non membres du SWP, comme cet activiste 'écolo de gauche' gallois avec qui j'ai discuté après le meeting de clôture.

Ci-dessous : un révolutionnaire polonais essaie de me convaincre d'acheter son journal; le meeting d'ouverture


Aucun commentaire: