19 juillet 2010

Roms expulsés, militants arrêtés : le maire de Saint-Denis interpellé



Des militants de Saint-Denis, amis et pour certains d'anciens membre de l'équipe municipale (et du PCF), lancent un appel en direction du maire communiste, Didier Paillard, suite à la destruction barbare d'un camp de Roms vieux de 10 ans proche de l'autoroute A 86 - la camp du Hanul - et l'arrestation de 24 militants venus exprimer leur solidarité devant l'Hôtel de Ville. La majorité municipale est composée d'élus communistes, socialistes 'dissidents', écologistes, LO et autres. Cette affaire est une des conséquences de la nomination par Sarkozy d'un nouveau préfet pour reprendre en main le département 'dangereux' de la Seine-Saint-Denis.

Aucun commentaire: