9 août 2010

"Français ou voyou, il faut choisir", selon Estrosi

***
"Français ET voyou", cela n'existe donc pas, dans son esprit (si le mot n'est pas trop fort s'agissant du clown de droite Christian Estrosi).

Ses derniers propos sont bien sûr ultra-réactionnaires, dangereux, racistes. Mais cela ne devrait pas nous étonner. Ce qui est affligeant est qu'il sont d'une nullité intellectuelle insondable. Mais il est vrai qu'il nous y a habitué.

Question : ne faut-il pas introduire un test d'intelligence pour entrer en politique ?

Le pire, c'est qu'ils sont évidemment le fruit d'aucune réflexion sérieuse, mis à part des calculs politiciens bas de gamme (récupération espèrée des voix de Le Pen) dignes de son maître à l'Elysée. Il pense - sérieusement ? - qu'il est normal de déchoir de sa nationalité celui qui n'aurait été français que depuis trois, quatre, cinq, dix ans (allons-y, pourquoi pas vingt ou plus ?) et qui n'aurait pas respecté les lois de la République. Alors que ce ne serait pas le cas pour celui qui est "français de première génération et cela fait trente, quarante ou cinquante ans qu'il exerce des responsabilités".

Les Français de première génération incluent bien évidemment ceux qui sont nés en France de parents étrangers. Si tout cela est très flou, est-ce parce que Estrosi a l'esprit flou - ce qui est une hypothèse raisonnable - ou parce qu'il entretient délibéremment la confusion afin de créer un climat de peur ?

Il faut le lire pour le croire ...

PS Quant à moi, j'habite en France depuis plus de trente ans, je ne suis pas français, et franchement M Estrosi, avec des idiots comme vous comme exemple, cela ne donne vraiment pas envie de le devenir.

Un article sur le même sujet sur le site Oumma.com ..., par Hicham Hamzi

2 commentaires:

Alcibiade a dit…

Sacré motodidacte!

Il pense sans doute à son pôte Devedjian : http://www.mecanopolis.org/?p=11539

nana a dit…

Et les hommes politiques qui détournent l'argent des contribuables, seront-ils également déchus de leur nationalité????