19 octobre 2010

France 2010 : Une crise sociale et politique profonde

***
A Saint-Denis (93) : la jeunesse s'en mêle, reportage du Journal de Saint-Denis (diapo)

Blocage à Pantin (93) le 19 octobre : voir la vidéo ici ...

A Cherbourg également ...

A l'aéroport de Roissy, la mobilisation continue (tract de la CGT Air France)

La crise sociale en France, dont l'aspect le plus spectaculaire est le mouvement contre la réforme des retraites qui mobilise des millions de travailleurs, de jeunes et de retraités, a d'autres visages moins porteurs d'espoir - comme la vague de profanations et tentatives d'incendie de mosquées. Refusant de comprendre qui sont les vrais fauteurs de troubles (Sarkozy, Fillon, Hortefeux et leurs amis du MEDEF) certains s'en prennent à des immigrés et à des Français de confession musulmane. Dans toute crise sociale, une partie de la population a toujours cru que leurs problèmes étaient causés par des étrangers. Et une partie de la classe dominante a jeté de l'huile sur les flammes.

Crise sociale, crise politique : la force de l'épreuve, par Gauche Unitaire

6ème journée en 7 semaines : record battu, par Gérard Filoche (Démocratie et Socialisme, courant du Parti socialiste)

Un mouvement d'ampleur acquiert sa vie propre, par Jean-Marie Pernot
"Le refus de travailler deux ans de plus s'ancre dans ce qu'est devenu le monde du travail".
***
18 octobre : Des incidents à Nanterre (92)

Encore une fois ce matin, des incidents se sont déroulés au lycée Joliot Curie à Nanterre. Cette situation créée par le gouvernement et alimentée par la préfecture des Hauts de Seine est intolérable.

Il est clair que le pouvoir organise une provocation quotidienne pour discréditer dans la ville le mouvement contre la contre-réforme des retraites.

L’union locale CGT de Nanterre avec ses syndicats CGT de la commune soutient la lettre ouverte des personnels du lycée Joliot Curie adoptée en assemblée générale le vendredi 15 octobre 2010.

Nous mettrons tout en œuvre pour que la préfecture et l’administration du lycée cessent d’employer la provocation face aux lycéens qui utilisent leur droit de protester contre cette contre-réforme injuste et inefficace. Il est clair que le pouvoir cherche en discréditant le mouvement à empêcher la convergence des lycéens et des salariés dans la lutte.

L’UL CGT de Nanterre appelle les salariés de la ville, les lycéens et les étudiants à se rejoindre dans l’action et dans la manifestation organisée à Nanterre le 21 octobre à 12 heure au R.E.R Nanterre préfecture.

Nous serons massivement présent à la manifestation de demain qui partira de la place d’Italie à Paris.

UL CGT Nanterre, le 18 octobre 2010

Commentaire
Pour Sarkozy, désavoué par 71% de la population sur sa réforme des retraites, la seule solution c'est le pourrissement de la situation et la stratégie de la tension. Et bien sûr, dans la dégradation des conditions de vie dans les quartiers populaires et le chômage des jeunes il y a de quoi être révolté. D'où des violences inutiles et des expressions de la colère des jeunes qui desservent parfois le mouvement. Notre réaction doit être de renforcer le mouvement en le politisant. Et affirmer haut et fort, "le fauteur des troubles, c'est LUI".

L'arrivée des massive des jeunes dans le mouvement pour les retraites a étonné la plupart des commentateurs - et nous a même surprise. Passées les premières accusations de manipulation (par 'la-droite-la-plus-bête-du-monde'), c'est la réalisation que les jeunes pensent à leur avenir, et que sous le capitalisme tel qu'il a évolué ces vingt dernières années leur avenir paraît bien triste. Education au rabais, difficultés de trouver un premier emploi, précarisation, petits boulots, logements hors prix, déréglementation ... Et en plus de tout cela on leur dit qu'il faut travailler jusqu'à 67 ans pour pouvoir bénéficier d'une retraite à moitié décente. On peut remercier Sarkozy au moins d'avoir créé une nouvelle génération de militants qui vont dans les années à venir renforcer les syndicats et les partis de gauche.

Aucun commentaire: