28 novembre 2010

Suisse : Les criminels étrangers seront systématiquement renvoyés pour certains délits. L’initiative de l’UDC a été acceptée dimanche par 52,9% des votants. Le contre-projet du Parlement a quant à lui été repoussé par 54,2%. (Tribune de Genève)

***
NOUVEAU

MÊMES DROITS POUR TOUTES ET TOUS
BARRONS LA ROUTE AU RACISME!

Manifestation mardi 30 novembre 2010, à 17h30

Lausanne : devant les marches de l'église St-François
Neuchâtel : à la place Pury
Yverdon : Place Pestalozzi
Sion : Place de la Planta
Genève : place de Neuve
Fribourg : place Georges Python
La Chaux-de-Fonds : devant L’Espacité
Berne : devant le Parlement

L’acceptation par une majorité de citoyennes et citoyens le 28 novembre 2010 de l’initiative UDC est révoltante ! Hier des politiciens de l’UDC faisaient passer une initiative honteuse en prétextant une «islamisation rampante» de la Suisse, aujourd'hui l'UDC et le parlement continuent à stigmatiser les étrangers-ères: ils attisent les peurs et renforcent les préjugés en rendant les étrangers-ères responsables des crises que traverse notre société.

Avec l’acceptation de cette initiative, les droits fondamentaux des êtres humains sont une fois de plus bafoués en Suisse : le principe même d’égalité est cassé. Les étrangers-ères seront à l’avenir encore plus perçu-e-s et traité-e-s comme des citoyen-ne-s de seconde zone avec les conséquences terribles qu’une telle discrimination implique.

Afin d'enrayer cette dangereuse logique raciste et discriminatoire, nous nous devons de marquer notre solidarité avec tou-te.s les étrangers-ères: ils et elles ne doivent pas être pris-e-s pour des boucs émissaires. Les Suisses qui voient en eux et elles la source de tous leurs maux se trompent de colère : les étrangers-ères ne sont responsables ni de la criminalité, ni du chômage, ni de la pénurie de logements, ni de la baisse des retraites ! Ils et elles n’ont pas à payer de leur dignité et de leurs droits les crises que nous traversons !

Parce que nous refusons le racisme et les discriminations,
Parce que tous les êtres humains doivent avoir les mêmes droits,
Pour marquer notre solidarité avec nos ami-e-s, voisin-e-s, membres de la famille et collègues « étrangers-ères »,

Venez nombreux-eus-es à cette manifestation pour clamer votre indignation !
***
A une courte majorité, mais décisive, les Suisses ont accepté dans une votation le 28 novembre le renvoi des criminels étrangers et repoussé une contre-proposition censée être plus 'modérée' mais qui suivait la même logique.

Cette victoire pour le racisme et la xénophobie a été salué, logiquement, par le Front National en France.

Fidèle à elle-même, l'UDC [L'Union démocratique du centre, parti xénophobe et islamophobe] a placardé les murs du pays d'affiches montrant un prétendu violeur prénommé Ivan, mais de type 'basané', avec le slogan 'Violeur et bientôt suisse ?' (voir la parodie de cette affiche ci-dessous). Les racistes, il est bien connu, sont souvent victimes de fantasmes sur le viol.



Comme pour le vote sur l'interdiction des minarets, la Suisse romande (francophone) s'est montrée moins perméables aux arguments racistes de la droite dure que la Suisse alémanique. Dans cette dernière, seule la ville frontalière de Bâle a voté deux fois 'Non' aux propositions, alors que Zürich a acceptée celle de l'UDC de justesse (50,8%).

La Suisse est bel et bien un pays où la méfiance et la haine de l'étranger gagnent du terrain, mais où il existe encore une forte résistance.

Une affiche raciste de l'UDC, à l'initiative de la proposition acceptée créant le renvoi automatique ('double peine') des criminels étrangers pour certains types de 'crime'. Le CEVA est un projet de liaison ferroviaire entre la Suisse et la France. A noter que Genève a rejeté la proposition, comme la majorité des francophones de la Confédération.
***
Un article sur les fréquentations néonazies, identitaires et islamophobes d' Oskar Freysinger, membre de l'UDC et principal porte-parole de la campagne contre la construction de minarets, où on apprend que ce dernier est l'invité du Bloc identitaire français pour un colloque le 18 décembre sur l'"islamisation" de la France ...

Aucun commentaire: