14 janvier 2011

La Tunisie : une révolution

***
(...) Une belle leçon, un moment historique : le peuple a eu raison de son dictateur. Il faut encore qu’il ait raison de son système et de ses valets et complices.

par Tariq Ramadan

Communiqué du NPA. Ben Ali en fuite, soutien à la révolution démocratique.

vendredi 14 janvier 2011

Le dernier discours de Ben Ali n'a convaincu personne. Toute la journée, des manifestations massives ont eu lieu, notamment à Tunis, rassemblant des dizaines de milliers de personnes pour exiger le départ immédiat de Ben Ali.

Ni l'annonce du limogeage du gouvernement, ni l'annonce d'élections anticipées n'ont démobilisé la jeunesse, les travailleurs, la population.

La répression de la police a continué.

Le dictateur Ben Ali, au pouvoir depuis 23 ans, soutenu jusqu'au bout par le gouvernement français a pris la fuite. Il semblerait qu'il ait pris la direction de la Paris. Si c'était le cas, ce serait une preuve supplémentaire de la collusion entre le gouvernement français et le dictateur déchu.

Ben Ali avait proclamé l'état d'urgence avant son départ. L'armée a pris le contrôle de l'aéroport.

Nul doute qu'entre son entourage politique et l'armée, la lutte pour le pouvoir va s'exacerber.

La fuite du dictateur c'est une grande victoire pour le peuple tunisien.

Le NPA renouvelle tout son soutien au peuple tunisien, à la révolution démocratique à laquelle il aspire.

Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, sera présent à la manifestation unitaire de soutien au peuple tunisien prévue samedi 15 janvier, à Paris, à partir de 14h, place de la République.

Le 14 janvier 2011.

An interesting discussion of The First Middle Eastern Revolution Since 1979 by Juan Cole

Dans Le Monde: Le porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Olivier Besancenot, a demandé à la ministre des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, de "s'excuser ou démissionner".

Le soulèvement d'un peuple contre la dictature et le néolibéralisme, par Basel Saleh

Aucun commentaire: