23 mars 2011

Lycée Auguste Blanqui à Saint-Ouen : Communiqué du NPA

***
Communiqué NPA 93

Des pressions inadmissibles sue des élèves au lycée Blanqui.

Les pressions et les menaces de l’administration du Lycée Blanqui contre des élèves sous prétexte qu’elles porteraient des robes trop longues et trop sombres, sont inacceptables et irresponsables.

Au moment où la casse de l’Education Nationale par le gouvernement Sarkozy se traduit au Lycée Blanqui de Saint-Ouen par une diminution du nombre d’heures pour le fonctionnement, qui entrainera une augmentation inadmissible du nombre d’élèves par classe (particulièrement en Première Economiques et Sociales et en Première Littéraire), et une diminution de l’offre de formation en Bac Professionnel laissant plus de jeunes sans école et sans formation, entrainant une dégradation des conditions d’étude pour les élèves et de travail pour les enseignants ;

Au moment où Sarkozy et ses ministres multiplient les attaques contre l’immigration (en général comme C. Guéant ou Luc Chatel qui refuse que des mères d’élèves accompagnent des sorties scolaires si elles portent le voile) ;

C'est inacceptable car la taille et la couleur des vêtements des élèves n’a rien à voir avec la défense de la laïcité vitale dans l’école publique.

C'est irresponsable, car dans le contexte politique national, ces initiatives ne peuvent être perçues que comme discriminatoires et racistes par les élèves et leurs familles.

C'est irresponsable, car au moment où il faudrait unir les forces, enseignants, élèves, parents, tous ensemble pour défendre l’école publique, c’est le poison de la division qui affaiblit et désarme.

Le NPA est attaché à la défense du droit des femmes et de la laïcité. Mais pour nous, la laïcité passe par la défense d'un enseignement public de qualité pour tous et toutes et pas par la longueur des jupes ou la visiblité des mollets.

Le 23 mars 2011.

.... ni par ce que les élèves portent sur la tête ! (NDLR)

Aucun commentaire: