17 septembre 2011

Pas de répit pour les Rroms

***
Un article de Laure de Saint-Denis

Les Rroms continuent d'être la cible privilégiée du gouvernement, non seulement dans les discours, mais surtout au quotidien, où ils subissent un véritable harcèlement policier.

C'est le cas notamment en Seine-Saint-Denis, où de nombreux campements sont expulsés chaque semaine, mettant les familles Rroms dans une situation de précarité toujours plus grande. L'expulsion d'un des campements de Saint-Denis, qui a fait scandale suite au déplacement des familles à l'aide d'un tramway de la RATP fortement encadré par la police, n'est malheureusement qu'un exemple parmi tant d'autres. Les familles Rroms connaissent au quotiden l'expulsion de leurs terrains et la destruction de leurs baraques, des expulsions du territoire régulières bien qu'ils soient citoyens européens, des difficultés pour accéder à la scolarisation des enfants dans certaines communes, des difficultés pour l'accès aux soins... Ils n'ont pas le droit de travailler à cause des mesures transitoires mises en place par la France par rapport aux citoyens européens roumains et bulgares. Et le gouvernement légitime cette politique qui va à l'encontre de tous les droits humains fondamentaux en s'appuyant sur une stigmatisation toujours plus grande à grand coup de discours mensongers et haineux.

A Saint-Denis, les familles de l'ancien campement du Hanul (détruit en juillet 2010 alors qu'il existait depuis 10 ans), sont engagées avec la mairie sur un projet d'installation à long terme et dans des conditions dignes sur la ville. Elles sont provisoirement installées sur un terrain à la Briche, avec l'accord et l'aide logistique de la Municipalité. Les enfants du terrain poursuivent leur scolarité dans les écoles du quartier, et les familles peuvent y vivre dans des conditions décentes en attendant le projet définitif d'installation. Mais même ces familles sont aujourd'hui menacées d'une éventuelle expulsion, et attendent avec beaucoup d'inquiétude la décision du préfet à leur égard...

Le 1er octobre une « Roma pride » aura lieu dans plusieurs grandes villes d'Europe, pour exiger la reconnaissance, un traitement digne des Rroms partout en Europe, et l'égalité des droits avec les autres citoyens. A Paris, manifestons tous ensemble, Rroms d'Europe centrale, Français (Gitans ou non), Étrangers, pour exiger l'égalité des droits pour tous !

Samedi 1er octobre à 15h devant l'Hôtel de ville de Paris

Aucun commentaire: