11 décembre 2011

Féminisme et antiracisme : savoir d'où l'on part pour savoir où aller

***
Un article de Marie Papin et Thomas Voltzenlogel

Un retour en arrière salutaire - car indispensable pour comprendre la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui - sur l'"affaire du foulard" de 2003, le vote de la loi raciste et sexiste du 15 mars 2004 et le rôle malheureux qu'ont joué à l'époque des militants et des organisations d'extrême gauche.

(...) La suspicion à l’égard des Arabes et des noir·es s’est exacerbée en 2003. C’est dès la rentrée scolaire que deux jeunes filles portant le voile, Alma et Lila Lévy, sont exclues du lycée Henri Wallon d’Aubervilliers. Un coup d’un professeur d’extrême droite ? D’un lecteur attentif des chroniques d’Éric Zemmour ? Non. Le mérite revient à Pierre-François Grond, Mathiew Berrebi tous deux militants de la Ligue Communiste Révolutionnaire ainsi qu’à Georges Vartaniantz, Loris Castellani, Lise Tchao, militant·es à Lutte Ouvrière[9].

On ne peut a priori imputer la responsabilité de ces exclusions aux organisations politiques auxquelles ces militant·es appartiennent, et quand bien même ils auraient été membres de leur Bureau Politique (comme P.-F. Grond par exemple). C’est bien plutôt l’intervention de ces organisations au cours de ces exclusions et du débat sur la loi relative au port de signes religieux à l’école qu’ils ont réactivé qui est préoccupante.

Si LO s’est rangée comme un seul homme (blanc) du côté des prohibitionnistes – et donc du côté de l’État capitaliste, sexiste et raciste – on ne peut nier que de nombreux débats ont traversé et divisé la LCR. Une minorité de militant·es de cette organisation, ainsi que la majorité de son organisation de jeunesse, les JCR, se sont opposées à l’exclusion des filles voilées des écoles, s'opposant ainsi à la position adoptée par la majorité de l'organisation. (...)


A liré également, L'islamophobie, un défi pour la gauche (2009)

Un militant antiraciste suisse, Karl Grünberg, développe des arguments similaires dans un article intitulé L'hiver avec l'islamophobie comme cache-misère sur le site de la revue solidaritéS.

Aucun commentaire: