20 avril 2012

Encore une bonne raison de virer Sarkozy et sa bande de racaille (les Balkany en tête) et de voter pour un candidat qui veut vraiment faire payer les riches

***
PARIS, 20 avr 2012 (AFP) - Le NPA a annoncé vendredi que le candidat à la présidentielle Philippe Poutou, l'ancien candidat Olivier Besancenot et "des militants du NPA ont envahi ce matin l'hôtel Crillon", dans lequel "le président des riches et l'UMP ont sévi il y a quelques jours".

"Philippe Poutou, Olivier Besancenot et des militants du NPA ont envahi ce matin l'hôtel Crillon", affirme le NPA dans un communiqué, rappelant que son candidat à l'Elysée avait, début janvier, "souhaité ses voeux devant le Fouquet's, symbole du Sarkozy président des riches".

Pour le parti trotskyste, "c'est dans cet hôtel, place de la Concorde, que le président des riches et l'UMP ont sévi il y a quelques jours en organisant dimanche un repas des grands donateurs de l'UMP. Le couple Balkany y a passé une nuit à 9.500 euros, +un plateau télé+ disent-ils".

"Par ce dernier acte de campagne, Philippe Poutou a réaffirmé la volonté du NPA de +dégager Sarkozy le plus à gauche possible et sans faire confiance à Hollande+", explique encore le NPA, qui raconte avoir "distribué des faux billets de 500 euros à l'effigie de Sarkozy avec l'inscription +Dégage+".

Contacté, le service de presse de l'hôtel a déclaré qu'il n'avait "pas de commentaire à faire sur ce sujet".

Selon Le Canard Enchaîné, des membres du Premier cercle, le club des donateurs les plus généreux de l'UMP, ont déjeuné dimanche dans le célèbre palace parisien donnant sur la place de la Concorde, où a eu lieu dans l'après-midi le meeting de soutien à Nicolas Sarkozy.

Mercredi matin, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a démenti "formellement que l'UMP ait été de près ou de loin à l'initiative de ce déjeuner".

Dans le même article, Le Canard Enchaîné révèle par ailleurs que le député-maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, et son épouse Isabelle ont passé la nuit de samedi à dimanche dans ce palace, occupant la suite Bernstein, la plus chère (9.500 euros la nuit) du Crillon et la plus vaste (245 m2, y compris de grandes terrasses surplombant la Concorde).

Interrogée par l'AFP sur cette information, Mme Balkany a confirmé avoir passé la nuit au Crillon avec son mari pour fêter leur "36e anniversaire de mariage". "On s'est fait un plateau télé le samedi soir" dans la suite, a-t-elle déclaré.

Aucun commentaire: