22 mai 2012

Béziers: La CGT dans la rue contre le FN

***
NOUVEAU : A Agen aussi, mobilisation des anti-fascistes, jeudi 24 mai. Les jeunes, en particulier, se sont mobilisés en force.
Jean Marie Le Pen sera à Béziers le 23 mai pour y tenir un meeting.
Le comité Regional CGT a décidé d’un rassemblement suivie d’une manifestation régionale ce 23 Mai à17H30 (rendez-vous devant la bourse du Travail de Béziers). 
La CGT sera dans la rue pour refuser la banalisation du FN. Les valeurs du FN ne sont pas celles de la classe ouvrière elles ne sont pas les bienvenues en Languedoc Roussillon.

Déclaration du Comité Régional Languedoc-Roussillon CGT 
« Travailler et vivre ensemble en Languedoc-Roussillon»

La CGT Languedoc-Roussillon alerte depuis de très nombreux mois sur la situation économique de notre région. Cette situation connaît une dégradation continue année après année avec pour conséquences un chômage massif et une précarité qui s’est installée dans tous les secteurs.

La CGT rappelle que le 24 mars nous sommes allés à la rencontre de la population pour l’informer des savoirs-faire industriels. L’emploi productif dont nous notons qu’il vient d’être mis en valeur à l’occasion de la constitution du nouveau gouvernement doit devenir une priorité. Tourner notre région vers le seul tourisme renforce une politique de bas salaire, de contrats CDD, de temps partiels.

Se tourner vers l’avenir c’est aussi savoir conserver les richesses du passé nous pensons à notre secteur agricole, viticole et agroalimentaire. C’est sur le chômage de masse, la précarité, la souffrance, la misère et le désespoir que prospère le vote du Front National.

La CGT ne se résout pas au vote pour le Front National de millions d’électeurs, qui renforce la place de l’extrême droite dans la vie politique française. Nicolas Sarkozy et sa majorité y ont largement contribué en flattant les thèses de ce parti tout au long du quinquennat.

C’est une voie dangereuse pour la cohésion du pays et la recherche des réponses favorables au progrès social. Le FN reste un parti raciste, xénophobe qui rejette les fondements qui constituent notre République.

La CGT va continuer son combat contre les idées d’exclusion, du rejet de l’autre, et proposer un projet qui permette aux languedociens et aux languedociennes de « travailler et vivre ensemble ».

La venue de Jean-Marie LE PEN à Béziers le 23 mai suscite une vive émotion chez nos adhérents. Il est d’ailleurs significatif que ce meeting se tienne dans la ville de l’Hérault la plus durement touchée par la crise.

La banalisation du Front National c’est l’acceptation de l’injustice sociale. Nous refusons l’une comme l’autre.

Nous appelons les salariés, et toutes celles qui se reconnaissent dans les idées de progrès à participer massivement à la manifestation à Béziers le 23 mai à 17h30, rassemblement devant la Bourse du Travail.

Aucun commentaire: