18 juin 2012

PATRICK BRAOUEZEC BATTU PAR LE PS A SAINT-DENIS


***
Lire également cet article d'Alain Bertho sur Médiapart : L'élection à Saint-Denis ... et ailleurs. Le divorce paradoxal.
***
Patrick Braouezec (FASE-Front de Gauche) a eu raison de se maintenir contre un candidat socialiste qui est arrivé en tête au 1er tour grâce principalement à un transfert massif des voix de la droite (- 14% en cinq ans) et du centre (- 8%). 
Sa défaite est due en grande partie à la 'vague rose' qui a emporté plus de cent députés UMP mais a aussi affaibli un Front de Gauche réduit à une dizaine de député-e-s. Mais il n'y a pas de doute que, avec l'abstention, elle traduit le mécontentement grandissant d'une partie de la population de Saint-Denis face aux problèmes du quotidien. 
Ce n'est bien sûr pas la municipalité gérée par le PCF pendant des décennies, et aujourd'hui par une coalition de communistes, de socialistes, d'écologistes et d'indépendants, qui est responsable de la précarité, de la difficulté des jeunes de trouver un emploi décent, de la crise du logement, du faible niveau des salaires, du manque de moyens des services publics, du racisme et de l'exclusion d'une partie de la population (rappelons que plus du quart des habitants de la ville n'ont même pas le droit de vote), de l'insécurité qui en est le résultat inévitable ... Mais Hanotin (Parti Socialiste) a su profiter de ces difficultés en se présentant comme le candidat du 'changement' après une longue période de gestion 'communiste'. 
La bataille des municipales a déjà commencé. Patrick Braouezec est malgré tout resté en tête - une courte tête - dans la plus grosse partie de la ville de Saint-Denis (celle qui est comprise dans la 2ème circonscription, une autre partie se trouvant dans la 1ère circonscription qui a réélu le député socialiste Bruno Le Roux). Face à la 'normalisation' de la Seine-Saint-Denis sous la direction du PS - donc du social-libéralisme - et malgré toutes nos critiques de l'équipe en place, nous ne pourrons pas rester neutre. Saint-Denis doit rester à gauche, sans tomber dans l'escarcelle de la gauche pro-austérité.
La mobilisation de l'entre-deux-tours en faveur de Patrick Braouezec a été importante. Des centaines de sympathisants ont assisté à deux réunions publiques en cinq jours. Des dizaines sinon plus de militants ont sillonné les rues de la ville avec des tracts. Un potentiel de renouveau existe. Mais il ne doit pas se limiter à la sphère électorale.
Notre tâche aujourd'hui est d'encourager et de rendre plus efficaces les luttes pour l'emploi (PSA Aulnay ...), pour le logement, contre les réductions des effectifs dans les hôpitaux, pour l'égalité et la reconnaissance des droits des Rroms et bien d'autres, en toute indépendance de toutes les institutions, quelque soit la couleur politique des élu-e-s, sans opposer les luttes à la nécessaire construction d'une alternative politique.
***
Le NPA, après avoir recueilli 1,2% des voix au 1er tour, a appelé à voter pour Braouezec au 2ème tour.

Les chiffres du second tour dans la 2e circonscription de la Seine-Saint-Denis

Résultats globaux
Mathieu Hanotin : 11 000 soit 53,50 %
Patrick Braouezec : 9561 soit 46,50 % 
Résultats ville par ville
Saint-Denis (à l'exception de la Plaine Saint-Denis)
Mathieu Hanotin : 7023 soit 49,04 %
Patrick Braouezec : 7299 soit 50,96 %
Pierrefitte
Mathieu Hanotin : 2854 soit 68,69 %
Patrick Braouezec : 1301 soit 31,31 %`
Villetaneuse
Mathieu Hanotin : 1123 soit 53,89 %
Patrick Braouezec : 961 soit 46,11 %

Aucun commentaire: