21 juillet 2012

PSA: COMMUNIQUE DU FRONT DE GAUCHE DE SAINT-DENIS

Images de la manifestation du 25 juillet













Non aux suppressions d’emplois de PSA !
Non à la disparition de milliers d’emplois dans le 93 !
Solidarité et action avec les salarié-e-s en lutte contre la fermeture de l’usine de PSA Aulnay.

Comme l’avait révélé la CGT il y a un an, le groupe PSA a annoncé jeudi 12 juillet un vaste « plan social », prévoyant au moins 8000 suppressions d’emploi en France. La Seine-Saint-Denis devrait payer un lourd tribut avec la fermeture du site PSA-Aulnay qui emploie plus de 3300 salariés.

C’est la première fois depuis plus de 20 ans qu’une usine automobile décide de fermer ses portes sur le territoire français. Est-ce parce que les ouvriers s’étaient montrés particulièrement combatifs ces dernières années, menant plusieurs grèves sur les salaires ?














Toujours est-il que l’annonce de cette fermeture est un nouveau coup dur porté contre l’emploi dans le 93, pour les salarié-e-s comme pour les jeunes qui vont arriver sur le marché du travail dans les années à venir, alors même que les plans de licenciements se multiplient. Au-delà de PSA-Aulnay, ce sont tous les sous-traitants qui travaillent pour PSA qui sont menacés (environ 7000 emplois induits dans le 93). Sur Saint-Denis, plusieurs centaines de salariés qui travaillent à PSA-Aulnay ou pour des sous-traitants seraient touchés, ainsi que leur famille.

Ce « plan social » est la combinaison des erreurs stratégiques de PSA ces dernières années et de la volonté de délocaliser pour donner toujours plus aux actionnaires. De l’argent pour préserver les emplois il y en a : 200 millions d’euros de dividendes ont été versés aux actionnaires en 2011.

Face à cette décision, l’État doit intervenir, il en a les moyens. Le nouveau gouvernement doit agir rapidement et fermement, par exemple en obligeant PSA à maintenir les emplois en contrepartie des aides et des subventions publiques versées depuis des années.

Sur Saint-Denis, le Front de Gauche exprime sa solidarité et son soutien total aux salarié-e-s de PSA ainsi qu’aux initiatives que leurs syndicats prendront pour lutter contre ces licenciements. Les Dionysien-ne-s peuvent d’ores et déjà signer la pétition initiée par la CGT contre la fermeture du site d’Aulnay (http://cgt-psa-aulnay.fr/petition/non-la-casse-de-lusine-de-psa-aulnay). Le Front de Gauche de Saint-Denis prendra toute sa place aux côtés des salarié-e-s dans la bataille qui va s’engager contre ce plan social.

Saint-Denis.
17 juillet 2012

Aucun commentaire: