24 septembre 2012

Résolution de la GA (suite): La GA et le Front de Gauche

***
2/ Construire, élargir, consolider le Front de gauche
La GA a pris la décision en juillet d’entrer dans le Front de gauche, proposition acceptée par l’ensemble de ses composantes. Le Front de gauche est la seule construction politique à disposer d’une audience dans le pays la rendant crédible pour porter une alternative à gauche. C’est de là que nous partons pour modestement contribuer à son orientation, à son élargissement et à sa consolidation.
La GA portera, au sein du Front de Gauche, ses propositions en matière de transformation qualitative, politique et organisationnelle de ce regroupement. Elle y défendra la possibilité d’adhésions directes afin de permettre un ancrage et un élargissement du Front de Gauche et afin de rendre possible une participation des militant-es non encarté-es aux prises de décisions. Elle militera pour la mise en place d’instances locales, régionales, nationales où les collectifs locaux, les assemblées citoyennes, soient directement représentés.
La forme « front » est à cette étape la mieux adaptée aux nécessités et aux possibilités de l’heure pour la gauche radicale. La GA est favorable à une construction de ce front à tous les niveaux, s’appuyant sur la dynamique enregistrée au moment de la campagne électorale pour dépasser la forme restrictive du cartel. La GA agira aussi pour que le FdG prenne toute sa place dans la construction d’un Front politique et social, nécessairement plus large, capable de combattre les politiques d’austérité.
La GA participe déjà en tant que telle à la direction nationale du Front de gauche. Elle prend peu à peu sa place dans ses instances locales et régionales de direction. Elle y fera ses propositions d’activité et participera au débat d’orientation avec son identité mais animée d’un souci permanent d’unité et de volonté d’avancer ensemble. Partout où cela est possible, elle participera à la construction « d’assemblées citoyennes » et de « front thématiques » qui associent des militant-es de chacune des composantes et des militant-es qui veulent rejoindre le FdG sans forcément adhérer à l’une d’entre elles. Une équipe de la GA se mettra en place pour recenser les possibilités en ce sens.
Enfin, la GA mènera la discussion démocratique avec les autres composantes sur la question de la stratégie ou du programme. De ce point de vue, des divergences demeurent, sur la voie de transformation de la société, les formes de la rupture, ou sur des questions programmatiques comme le nucléaire par exemple et la GA défendra fraternellement ses positions.

Aucun commentaire: