20 novembre 2012

Les Alternatifs ont voté majoritairement pour participer au Front de Gauche

***
Les Alternatifs ont tenu leur congrès le weekend du 17-18 novembre 2012. Ils ont décidé, à une majorité de 57% des mandats, d'adhérer au Front de Gauche, où ils constitueront le 9ème composant, après le PCF, le PG, Gauche Unitaire, Convergences et Alternative, le PCOF, République et Socialisme, la FASE et Gauche Anticapitaliste. Le texte qui suit est un extrait de la motion majoritaire que vous pouvez lire en entier ici ...

(...) L’analyse que nous faisons de cette situation globale nous amène à cette décision : face à l’approfondissement et l’aggravation d’une crise multiforme, l’urgence aujourd’hui est de faire front ensemble, comme en Grèce ou au Portugal, pour disputer l’hégémonie à gauche au social-libéralisme et porter une alternative unitaire. D’autant qu’une bataille vitale est engagée contre Droite extrême, et Extrême-droite.
Nous y participerons pour contribuer à sa construction, son élargissement, son enracinement démocratique, sa participation aux mobilisations sociales, écologistes, altermondialistes, antiracistes, démocratiques, féministes et internationalistes. Nous y défendrons notamment :
  • un processus constituant visant une démocratie active (articulation entre les démocraties représentative et directe à tous les échelons, révocabilité, non cumul et limitation dans le temps des mandats, référendums d’initiative populaire, …),
  • une alternative écologiste radicale et la remise en cause de la logique productiviste (arrêt du nucléaire, reconversion écologique de l’industrie, transition énergétique diversifiée, etc.),
  • l’appropriation sociale et la socialisation des services publics, leur démocratisation, leur extension, le refus de la marchandisation des biens communs (eau, déchets, assainissement, …)
  • le soutien aux reprises d’entreprises par les travailleurs et travailleuses,
  • la réduction massive du temps de travail avec les embauches correspondantes,
  • la lutte contre la précarité et le chômage,
  • le retour au droit à une retraite décente à 60 ans,
  • la lutte pour l’égalité hommes/femmes,
  • l’égalité des droits contre toutes les formes de discriminations, et notamment la ségrégation spatiale et raciale des quartiers populaires,
  • la promotion des langues et cultures régionales,
  • la solidarité entre les peuples et l’opposition aux politiques néocoloniales,
  • le développement d’alternatives concrètes et d’expérimentations écologiques et sociales,
  • les pratiques militantes innovantes et anti-autoritaires.
Les Alternatifs participeront aux instances nationales du Front de gauche et à ses fronts thématiques où ils seront force de proposition. Ils contribueront au développement d’assemblées citoyennes de base (locales ou par secteur d’intervention), ouvertes aux engagements écologistes, féministes, solidaires, antiracistes, lieux de libre débat et de construction unitaire dans les luttes comme dans les urnes.
Ils défendront l’articulation entre
  • le renforcement et la démocratisation des structures de base du Front, par la reconnaissance des adhésions individuelles,
  • la construction des réponses politiques à porter ensemble dans la société,
  • la participation de courants et organisations politiques divers dans le respect de leur apport et de leur expression spécifiques.
Ils porteront une vision du front visant à sa participation aux mobilisations dans un rapport non substitutif et non hiérarchique avec les mouvements sociaux, comme aux combats électoraux en indépendance vis à vis du PS.
Ils y contribueront à la convergence d’une gauche alternative et écologiste.
Les Alternatifs travaillent à la constitution d’un pôle rouge et vert, féministe, autogestionnaire et altermondialiste. Des militant-e-s et courants pouvant se situer dans cette perspective se retrouvent au sein du Front de Gauche, beaucoup sont partie prenante de la démarche Tous Ensemble (Appel Mediapart).
La vérification des convergences se fera dans l’action, comme par le débat, dans le cadre de « Tous Ensemble » ou dans les échanges entre courants, les Alternatifs y participeront activement.
Les Alternatifs porteront dans tous les cadres d’action et de débat, sans exclusives, leurs orientations : - en terme de stratégie : pour un bloc politico-social et citoyen pour l’alternative, l’articulation entre cette construction politique, les expérience alternatives concrètes, les mobilisations sociales et l’auto-organisation ;
  • en terme de projet : dans ses dimensions radicalement autogestionnaire, féministe et écologiste ;
  • en terme d’organisation : pour un parti-mouvement, intellectuel collectif, outil pour les luttes, exigeant en terme de démocratie interne.
Les Alternatifs participeront au Front de Gauche en conservant leur indépendance et leurs moyens d’intervention.
Ils porteront leurs orientations dans le cadre unitaire du Front de Gauche comme dans toutes les mobilisations et les débats pour la transformation sociale et écologique et ce, avec des objectifs stratégiques clairs. Leurs références solidaire, écologique, féministe et autogestionnaire et leur orientation politique demeurent inchangées.
Ils poursuivront leur action pour l’alternative écologiste et autogestionnaire.
Les Alternatifs s’investiront dans des luttes sociales, écologistes, féministes, antiracistes pour y défendre une alternative unitaire, et contribuer à leur auto-organisation et à leur convergence.
Ils seront présents dans le champ électoral et institutionnel en cohérence avec leur projet, contre la droite et l’extrême droite et pour renforcer un bloc unitaire alternatif au social-libéralisme.
Contribuer à l’unité large contre la droite et l’extrême droite, en opposition et alternative au social-libéralisme, et développer la perspective autogestionnaire et écologiste : c’est en articulant ces deux démarches que les Alternatifs joueront pleinement leur rôle.
Le suivi de cette double démarche sera assuré par nos instances locales et nationales, et une évaluation en sera faite dès notre prochain congrès.

Aucun commentaire: