26 avril 2013

Gauche Anticapitaliste : Faire du 5 mai une réussite!

***  
Dans l’atmosphère délétère actuelle, tout doit être fait pour que la mobilisation du 5 mai soit un succès, un succès par le nombre de manifestantEs dans la rue, un succès par le nombre et l’ampleur des initiatives locales préparant cette marche.   
Le 5 mai la marche citoyenne cible la finance, l’austérité, la politique libérale du gouvernement, manifeste l’exigence d’un processus constituant pour une 6ème république.  Chaque militantE, sympathisantE, contact de la GA doit se mobiliser.  

L’affaire Cahuzac, les mensonges d’un personnage chargé de la lutte contre la fraude fiscale, les manifestations massives des anti-mariages pour tous, instaurant un pont entre la droite catholique, la hiérarchie catholique, les couches réactionnaires de la société et les groupes nationalistes et fascistes, le Front national. La désinformation massive est venue squatter l’actualité. La violence, l’intolérance et l’homophobie couverts par l’UMP ont créé un climat détestable qui a entrainé une recrudescence des actes homophobes, des agressions physiques.  

Les plans de licenciement, les fermetures d’entreprises continuent. A PSA, la direction menace de fermer Aulnay dès 2013 en tentant d’en rendre responsables les grévistes qui défendent leur emploi, leur avenir. IBM envisage de supprimer plus de 1 000 postes. A Florange après le reniement de Hollande, les hauts-fourneaux vont être définitivement éteints. Quant à Pétroplus, c’est la liquidation judiciaire au mépris des salariéEs qui ont lutté pendant des mois pour maintenir le site en état.  

Ces dernières semaines, par deux fois, le gouvernement Ayrault a mis ses pas dans ceux du Medef : par la transposition de l’ANI en texte de loi donnant plus de pouvoirs aux patrons et flexibilisant encore davantage le travail, par le refus de toute loi d’amnistie sociale alors que ce texte avait été voté au sénat il y a peu.  

Face à l’avalanche des licenciements, le 5 mai sera aussi l’occasion de populariser le projet de loi d’interdiction des licenciements et des suppressions de postes dans les entreprises qui font des profites et/ou distribuent des dividendes.  

Par l’initiative du 5 mai, par celles qui suivront, nous devons montrer qu’il y a une alternative à gauche contre l’austérité, nous voulons donner un contenu social et démocratique à la 6ème république pour redonner de l’espoir à gauche.

Aucun commentaire: