12 mai 2013

Après le 5 mai, on continue !

Un article de Myriam Martin (Gauche Anticapitaliste)


(...) Face à un PS de plus en plus discrédité (c'est le régime de la Ve République lui-même qui est disqualifié après l'affaire Cahuzac), face à une droite agressive et revancharde, il faut que le Front de gauche reprenne la main, démontre son utilité dans la période, s'impose comme l'alternative de gauche au PS. L'articulation des revendications, « pour la VIe République, contre l'austérité et la finance » permet de répondre au caractère multidimensionnel de la crise. Mais il ne faut surtout pas en rester là. Le Front de gauche doit démontrer dans les semaines à venir sa capacité à occuper à nouveau la rue, grâce à cette première initiative réussie. C'est le sens donné aux mobilisations décentralisées des 1er et 2 juin prochains, dans les départements et les régions. On peut aussi imaginer que la dynamique relancée par ce grand rassemblement donnera plus de poids, de visibilité aux initiatives des 14 et 16 mai devant l'Assemblée au moment du vote sur l'amnistie, initiatives auxquelles participera le Fdg.

Sur le regroupement en cours au sein du Front de Gauche, lire cet article signé P-F Grond: Le 15 juin: franchir une étape décisive 

Aucun commentaire: