21 mai 2013

Non à l'achat de drones militaires par la France !

***
"La guerre devient un télétravail pour employés de bureau"

Un article qui donne froid au dos du philosophe Grégoire Chamayou sur l'utilisation des drones par les forces armées américaines. Il aurait pu ajouter par Israël, qui les utilise contre des militants palestiniens et est un des deux producteurs importants de drones militaires dans le monde, avec les Etats-Unis. Le gouvernement 'socialiste' français, lui, s'apprête à en acheter, car la France, qui est pourtant un des principaux fabricants et vendeurs d'armes dans le monde, n'a pas développé la technologie nécessaire pour en produire elle-même dans un avenir proche. Ainsi va 'le prestige de la France' et son rôle de puissance mondiale.

(...) Après le 11 Septembre, Bush déclarait que les Etats-Unis étaient entrés dans une nouvelle forme de guerre : une chasse à l’homme internationale. Ce n’était pas qu’un slogan. Des stratèges ont défini la doctrine correspondante. Une doctrine non plus axée sur le combat, mais sur la traque. L’idée est de s’arroger le droit de poursuivre les proies partout dans le monde, au mépris des frontières. Le drone «chasseur tueur» est aujourd’hui l’instrument de la doctrine antiterroriste officieuse de la Maison Blanche : tuer plutôt que capturer. Avec un drone, vous ne pouvez pas faire de prisonnier. Quand Obama dit qu’il veut fermer Guantánamo, c’est qu’il a choisi le drone Predator à la place. On règle le problème de la détention arbitraire par l’exécution extrajudiciaire.

Aucun commentaire: