17 novembre 2013

Les nostalgiques de l'ordre colonial se découvrent

par Gauche Anticapitaliste, membre du Front de Gauche

Après la manifestation des opposants au mariage pour tous à Angers, la une de Minute, c'est au tour d'une conseillère municipale UMP de Combs-la-Ville d'afficher des propos ouvertement racistes à l'égard de Christiane Taubira.

Propos que cette conseillère ne semble pas regretter puisqu'elle indique que c'était de l'humour.

La Garde des Sceaux a bien raison de répliquer que toutes ces basses attaques visent à lui dénier toute appartenance à l'espèce humaine. C'est une constante des nostalgiques de l'ordre colonial d'assimiler les noirs, les Arabes, les anciens colonisés à l'espèce animale.

La Gauche Anticapitaliste, membre du Front de Gauche, assure Christiane Taubira de toute sa solidarité face à ces propos écœurants.

L'UMP s'est empressé d'indiquer que cette conseillère municipale serait exclue. Mais il faudrait que ce parti balaie devant sa porte. J. F. Copé lui aussi avait pris Christiane Taubira pour cible. N'est-ce pas l'actuel président de l'UMP qui, en 2012, avait déclaré : « Quand on vote FN, on a la gauche qui passe... et on a Taubira. » !

Une des candidates du FN pressenties pour l'élection municipale de 2014 avait également utilisé la même comparaison avec l'espèce animale. En réaction, la condamnation par Marine Le Pen des attaques contre Christiane Taubira est aussitôt contrebalancée par l'accusation de diversion de la part du gouvernement.

Oui le racisme est un délit qui doit être poursuivi en justice.

Mais pas seulement.

C'est un poison qui vise à diviser les victimes de la crise du capitalisme, de la politique d'austérité. Il y a urgence à reconstruire un grand mouvement antiraciste qui lutte au quotidien et soutienne toutes celles et tous ceux qui en sont victimes.

Pour la Gauche anticapitaliste, il faut assurer le succès des manifestations antiracistes annoncées fin novembre et début décembre.
Le 16 novembre 2013.

Aucun commentaire: