29 juin 2014

Du neuf à gauche ... vite !

Dimanche 25 mai, le résultat des élections européennes a été un jour de cauchemar politique pour des millions de salariés et de jeunes. Le Front National à 25%. Quelques jours auparavant, Jean-Marie le Pen affirme que face à l’«explosion démographique» et à l’ «invasion migratoire» qui soi-disant menaceraient l’Europe, «Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois». Rappelons qu’Ebola est un virus mortel foudroyant qui sévit en Afrique et touche de façon extrêmement violente des milliers de personnes. Une façon comme une autre pour Jean marie Le Pen d’appeler au génocide des africains. 

Ces propos scandaleux passent quasiment inaperçus dans le brouhaha médiatique. Et le Front National, qui sort en tête des élections européennes, se présente maintenant comme une force politique capable d’arriver au pouvoir lors de l’élection présidentielle de 2017… Quelques jours après, le grand déballage Bygmallion des surfacturations de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 alimente un peu plus la crise politique et le désaveu massif des citoyens envers les partis politiques. 

A gauche, les électeurs ont massivement déserté les urnes. Ce qui se traduit par un effondrement brutal du parti socialiste, première force politique responsable de la politique pro-patronale et ouvertement libérale de François Hollande et Manuel Valls qui est largement rejetée par les classes populaires. Mais sans qu’une alternative à gauche n’émerge pour le moment, ni du côté d’Europe Ecologie/Les Verts, ni du côté du Front de Gauche, et encore moins de l’extrême gauche.

Le Front de Gauche, représenté par Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle de 2012, et dont Ensemble ! est partie prenante a été trop divisé ces derniers mois pour être véritablement crédible. Il y a urgence à ouvrir une nouvelle page du Front de Gauche, à en faire une force politique porteuse de propositions, qui agisse en permanence aux côtés de ceux qui luttent dans les quartiers et les entreprises, qui soit une force de rassemblement des forces de gauche et écologistes opposées à la politique de Valls et Hollande.

Editorial de La Tulipe Rouge (n° 3, juin 2014)

Aucun commentaire: