26 juillet 2014

Sur la manifestation de solidarité avec la Palestine interdite par le 'socialiste' Valls





Nous étions malgré l'interdiction de manifester quelques milliers - 5 000 selon la police - à se rassembler le samedi 26 juillet à la Place de la République. Si le NPA et Ensemble! (membre du front de Gauche) ont clairement appelé à manifester même en cas d'interdiction, tel n'a pas été le cas du PCF et du PG, même si des militant-e-s de ces deux partis étaient présent-e-s. Une information comme quoi un rassemblement statique avait été autorisé a circulé sur les réseaux sociaux peu de temps avant l'heure annoncée de la manifestation, mais beaucoup des personnes qui avaient tenu à être présentes n'en avaient pas entendu parler. Il s'agissait bien d'un refus délibéré d'obéir au diktat du ministre de l'intérieur, qui la veille avait eu l'impudence de participer à la rupture du jeûne à la mosquée d'Evry. La majorité des manifestants étaient visiblement des citoyen-ne-s ordinaires d'origine maghrébine, mais des mlitant-e-s de gauche ainsi que d'associations musulmanes, du Parti des Indigènes de la République ou de la campagne Boycott, Divestissement, Sanctions étaient bien présent-e-s.

Ne laissons pas les crimes de guerre impunis ! Communiqué d'Ensemble!

François Hollande complice des crimes du gouvernement israélien Communiqué du Parti de Gauche



Pétition et déclaration Partie Communiste Français

Malgré l'interdiction, nous manifesterons notre solidarité avec les Palestiniens! NPA

Aucun commentaire: