18 juin 2015

Communiqué du Collectif pour la défense et l’extension du parc de La Courneuve Georges-Valbon: Déjà plus de 10 000 signatures contre le bétonnage du parc Troussel recule, Valls doit maintenant stopper tout projet d’OIN sur le parc.



L’opposition au projet de construction de logements dans le parc de la Courneuve Georges-Valbon (93) ne cesse de prendre de l’ampleur. Désormais, ce sont 50 organisations associatives, syndicales et politiques qui ont signé l’appel contre ce projet. Surtout, plus de 10 000 personnes ont signé la pétition (papier ou électronique) pour exiger le retrait de l’Opération d’Intérêt National (OIN), consistant à passer outre les décisions des collectives locales,  que nous concocte le Premier ministre Manuel Valls.

La mobilisation de milliers de citoyen-ne-s, en grande majorité de Seine-Saint-Denis, commence à payer. Elle fait reculer ceux qui, il y a quelques mois, ne tarissaient pas d’éloges sur ce projet. Ce lundi 15 juin 2015, réunissant les associations s’étant exprimées sur le projet et les élus du département, le Président du Conseil départemental du 93, Stéphane Troussel, a déclaré que le projet Castro « n’aurait pas lieu ». Souvenons-nous, il écrivait pourtant sur son blog le 26 octobre 2014 : « Je compte m’engager personnellement pour faire du « Central Park du Grand Paris » une réalité. (…) Je suis persuadé qu’un tel projet peut être l’un des moteurs de la Métropole pour les prochaines années et une grande priorité nationale, avec, pourquoi pas, l’installation d’un ministère emblématique comme cela fut fait à La Défense ou aujourd’hui à Balard ». Et il confirmait, le jour même, au Journal du Dimanche : « C'est une belle idée de faire entrer la ville dans le parc et le parc dans la ville. Je compte bien m'engager personnellement. Je dis banco ! ».

Visiblement, le président du Conseil départemental a entendu la colère des séquano-dionysiens méprisés par ce projet et qui refusent de solder au profit de quelques promoteurs et des pouvoirs publics leur jardin commun.

Maintenant, il faut que le Premier ministre, Manuel Valls, revienne sur sa déclaration du 14 avril dernier. Il n’est pas question d’une OIN sur le parc. Il doit retirer ce projet, véritable désastre écologique s’il advenait.
La mobilisation continue de s’amplifier.

Le 24 juin, le Collectif a appelé tous les élus du 93 (Maires, élus départementaux et des agglomérations) à venir échanger avec la population dans le parc à 18h (Maison du parc). Il s’agira de réaffirmer notre opposition à ce projet.

Puis le 5 juillet, nous organisons une grande journée d’actions intitulée « le Parkétanou ». Au menu : débat public, manifestation dans le parc et concerts. Ainsi, nous allons nous réapproprier le parc et montrer au gouvernement que ce projet ne passera pas.

Contacts presse :
Etienne Penissat (06 11 59 13 04)
Robert Valbon (06 15 86 90 73)
Claudie Gillot-Dumoutier (06 34 4718 15)
Michel Ribay (06 23 95 02 59)


Compte Twitter : https://twitter.com/cudepcgv

Liens Pearltrees : http://pearltrees.com/p/dymgL

Aucun commentaire: