27 septembre 2016

Election de Jeremy Corbyn: La droite s'enrage, nous applaudissons

Article publié sur le site du Socialist Workers Party GB
(Traduction de François Coustal de Ensemble).

Le Parti socialiste des Travailleurs (SWP) félicite Jeremy Corbyn pour sa réélection à la tête du Parti travailliste.
Son succès illustre clairement le sentiment qui existe contre l’austérité, le racisme et la guerre. Sa victoire peut être une rampe de lancement pour accroître la résistance dans les lieux de travail et les rues.
Nous espérons continuer le travail commun avec Jeremy Corbyn et ses partisans contre les politiques désastreuses des Conservateurs qui menacent de détruire les principaux services publics, d’aggraver la pauvreté, de stimuler le racisme et de plonger les forces armées britanniques dans de nouvelles guerres impérialistes.
Le co-secrétaire du SWP, Charlie Kimber, indique : « Bien joué, Corbyn ! C’est un nouveau coup contre la droite et l’héritage pourri des Blairistes »
Amy Leather, co-secrétaire du SWP, déclare « La victoire de Jeremy Corbyn ne peut que stimuler tous ceux qui détestent l’austérité et le racisme. Les meetings de Corbyn ont rassemblé un public nombreux et enthousiasme venu applaudir un message en faveur du socialisme. Tous ces gens doivent devenir un mouvement dans les rues et sur les lieux de travail, pour combattre et chasser le gouvernement travailliste ».
Le SWP ne fait pas partie du Parti travailliste. Mais Dimanche prochain, nous participerons, aux côtés des membres du Parti travailliste, à la manifestation dontre la Conférence du Parti conservateur, à Birmingham. Et nous serons également, le samedi 8 octobre, à la conférence « Debout contre le racisme » dont l’objectif est de construire un mouvement de masse antiraciste en Grande-Bretagne. Jeremy Corbyn sera l’un des orateurs ».
Nous allons travailler ensemble, avec tous les partisans de Corbyn, aussi bien au sein du Parti travailliste qu’à l’extérieur, pour combattre l’austérité, le racisme et la guerre. Le soutien à la grève des internes qui commence le 5 octobre va constituer une échéance particulière pour nous tous.
Nous demandons instamment à Jeremy Corbyn d’appeler à une manifestation nationale de soutien aux internes et de défense du Système de santé (NHS).
La Droite travailliste qui a essayé avec autant de zèle d’éliminer Corbyn ne va interrompre ses manœuvres. Elle n’acceptera l’unité que selon ses propres termes pourris. Une grande majorité des 172 députés travaillistes qui ont voté la défiance contre Corbyn restent ses ennemis acharnés.
Charlie Kimber le réaffirme : « il va y avoir des pressions considérables sur Corbyn pour qu’il passe des compromis et qu’il apaise l’aile droite. Ce serait un désastre. Ce sont le courage et la rupture avec la politique traditionnelle qui ont permis à Corbyn de conquérir le soutien dont il bénéficie. Il ne doit pas céder. »
Pour un véritable changement, il faut s’en prendre aux riches et aux puissants. L’élection du gouvernement Syriza, en Grèce, en janvier 2015, avait envoyé un message d’espoir à travers le monde. Mais ce gouvernement a été confronté une brutale pression financière, économique et politique de la part des institutions de l’Union européenne, des banquiers et des riches. Ce gouvernement est aujourd’hui en train de mettre en œuvre un plan d’austérité pire que ceux imposés par ses prédécesseurs conservateurs.
C’est une raison évidente pour laquelle nous défendons la nécessité d’un mouvement indépendant du Parti Travailliste.

Aucun commentaire: